Novembre 2019

Figure actu BSH décembre 2019

Les pluies sont de retour. Le déficit pluviométrique qui a perduré jusqu'en octobre se comble depuis avec une remontée un nombre de plus en plus important des différentes nappes sur le bassin en particulier en PACA et versant méditerranéen de l'Occitanie. Dans ces régions, les débits des cours d'eau augmentent jusqu'à déclencher des phénomènes de crues accompagnées de dégâts dans les départements de la bordure méditerranéenne. 4 départements maintiennent des mesures de limitation des usages de l'eau essentiellement sur les nappes (Ain, Drôme, Isère, Pyrénées-Orientales).  Un prochain bulletin de la situation du bassin sera publié à la mi-janvier 2020.
Le comité de rédaction du BSH de bassin vous souhaitent de bonnes fêtes de fin d'année.

Les dernières actu

Janvier 2020 : moins de précipitations sur le bassin : des nappes à la baisse et des cours d'eau à débit faible

Figure actu BSH février 2020
18/02/2020
Le déficit de précipitations du mois de janvier n’a pas permis une poursuite de l’amélioration de la situation des cours d’eau du bassin : la proportion des cours d’eau à faible débit des régions Auvergne Rhône-Alpes (ARA) et Bourgogne-Franche-Comté (BFC) augmentent drastiquement. Ainsi, 94 % des cours d’eau de la région BFC et 80 % de ceux de la région ARA sont faibles.

Décembre 2019 : la situation du bassin s'améliore

Figure actu BSH janvier 2020
17/01/2020
Les précipitations du mois de décembre ont permis la poursuite de l’amélioration de la situation des cours d’eau sur toutes les régions, un léger recul de celle de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) est cependant observée : la proportion des cours d’eau à fort et très fort débit est de 83 % en région Auvergne Rhône-Alpes (ARA) (augmentation de 35 % par rapport à novembre), de 79 % en région Bourgogne-Franche-Comté (BFC) (hausse de 35

Mise en ligne de l’outil de connaissance des enjeux masses d’eau - biodiversité (EMEBIODIV)

15/01/2020
Pour appuyer la mise en œuvre du SDAGE 2016-2021 et préparer sa révision ainsi que celle de son programme de mesure pour le cycle 2022-2027, une étude conduite de juin 2018 à juin 2019 sous pilotage de l’agence de l’eau et associant les services de l’État a permis de disposer d’une information complète sur les catégories d’espaces à enjeu de biodiversité en relation avec les masses d’eau.