Juillet 2015 : un mois très chaud et sans pluie

(mis en ligne le 12 août 2015)

Le mois de juillet 2015 est remarquable de par la chaleur et l'absence de précipitation. Les températures moyennes mensuelles sont très élevées, supérieures à la normale de 2°C en moyenne et localement jusqu’à 4°C. Les cumuls mensuels sont très faibles sur la majeure partie du bassin (inférieurs à 30 mm). Les déficits les plus marqués (moins du quart de la normale) se situent à l’extrême nord du bassin, sur les Cévennes et sur la zone littorale de Marseille à Nice. Au cours de la 3e décade de juillet, quelques orages localisés sur certaines têtes de bassin ont néanmoins apporté un répit ponctuel. Quelques noyaux excédentaires (de 10 à 50%) subsistent sur des secteurs des Alpes et des Pyrénées.

Les cumuls de précipitations depuis le 1er septembre 2014 restent majoritairement déficitaire sur la moitié nord du bassin et sur les alpes. Mais des excédents jusqu’à 150% subsistent sur la vallée du Rhône et le pourtour méditerranéen.

Ainsi au 1er août 2015 :

  • Les débits ont rapidement diminué sur la quasi-totalité des cours d’eau du bassin. La situation hydrologique est très préoccupante, en particulier pour les cours d’eau de la moitié nord du bassin : le débit du tiers d’entre eux est très inférieur à la moyenne et une grande majorité a des écoulements minimum (VCN3) caractéristiques d'une période sèche, voire très sèche. Les débits du Rhône sont également bien inférieurs à la moyenne sur l’ensemble des stations et de manière plus marquée à l’aval.
  • Pour 46% du réseau ONDE (Observatoire National Des Etiages), les indices sont compris entre 8 et 10, ce qui traduit des niveaux d’écoulement globalement favorables aux milieux aquatiques et aux espèces qui en dépendent. Sur l’autre partie du réseau, par rapport à fin juin, on observe une nette aggravation des conditions d'écoulement principalement dans les départements du Jura, du Rhône, de la Loire, du Gard et de l’Hérault.
  • Pour les ressources en eaux souterraines, la tendance à la baisse se poursuit. Les niveaux des nappes restent cependant majoritairement normaux ou supérieurs à la normale en région Rhône-Alpes et au sud du bassin. La situation est plus critique au nord du bassin et sur le pourtour méditerranéen où environ la moitié des nappes ont des niveaux en dessous de la normale.
  • Le remplissage des retenues du bassin est encore élevé en cette période d’étiage sévère. Il est supérieur à 50 % de remplissage pour l’ensemble des barrages sauf pour les retenues du Salagou, de Chazilly ainsi que les retenues à vocation hydroélectrique des Alpes du nord dont le remplissage est très inférieur au décennal.
  • Les sols sont toujours très asséchés. L'indice d'humidité des sols est nettement inférieur à la normale sur la quasi-totalité du bassin, en particulier au nord. On observe cependant, le retour de zones présentant un indice supérieur à la normale sur certains secteurs des reliefs alpins et du pourtour méditerranéen.

Fin juin, la situation de la ressource en eau était encore favorable mais l’arrivée d’épisodes caniculaires et l’absence de pluies significatives au cours du mois de juillet a entraîné rapidement une dégradation de la situation. En août, si l'épisode de chaleur se poursuit ainsi que l’absence de précipitations, la situation hydrologique ainsi que les conditions de vie aquatique deviendraient extrêmement critiques dans certaines zones géographiques.

Limitation des usages de l'eau :

Suite à une période très déficitaire en eau en juillet, l’Hérault (34) et le Vaucluse (84) ont pris des mesures d'alerte respectivement à partir du 17 et du 28 juillet. De plus, 12 départements du bassin ont renforcé les mesures qui avaient été prises dès le début du mois. Ainsi, le niveau de restriction le plus élevé (état de crise : arrêt des prélèvements non prioritaires y compris des prélèvements à des fins agricoles) est atteint sur les bassins versants de la Biètre et de l’Arroux en Côte d’Or (21), de la Grosne et la Seille-Guyotte en Saône et Loire (71), du Doux en Ardèche (07), de l'Argent-Double dans l'Aude (11) et des Gardons et du Chassezac en Lozère (48).

 

Propluvia

Les arrêtés préfectoraux de restriction des usages de l'eau sont à consulter sur le site PROPLUVIA