Août 2014 : humide au nord et plus sec au sud

Août 2014 est le 2e mois consécutif où la fraîcheur domine. Dans la continuité du mois de juillet, les cumuls de précipitations sont relativement importants, principalement au nord du bassin et sur les reliefs des Alpes du nord (de 100 à 300 mm). Ils sont néanmoins plus faibles au centre et au sud du bassin (de 10 à 50 mm).

Le bilan pluviométrique de l'année hydrologique 2013-2014 est majoritairement excédentaire sur le bassin. Seule la région Languedoc-Roussillon affiche des cumuls déficitaires de 25 à 50% (surtout l’Hérault). Le bilan des pluies efficaces depuis le 1er septembre 2013 est positif sur l'ensemble du bassin.

Au 1er septembre 2014, les indicateurs hydrologiques du bassin restent donc en majorité à des niveaux élevés pour la saison, sauf certains sur quelques secteurs au sud du bassin, en particulier en Languedoc-Roussillon :

  • Les conditions sont particulièrement favorables pour les cours d’eau. Le débit est très supérieur à la normale pour la majorité des cours d'eau du bassin. Seuls les débits de quelques rivières, principalement au sud d’Orange, sont inférieures à la moyenne mais la situation n'est pas préoccupante. Les débits du Rhône et de la Saône sont élevés (proches ou supérieurs à la moyenne).
  • Les niveaux des nappes au nord et au centre du bassin restent élevés pour une fin d'étiage. A l'extrême nord du bassin, les nappes qui présentaient des niveaux très bas à la fin juillet, ont profité de la pluviométrie abondante du mois d'août pour se recharger. La situation reste plus contrastée au sud du bassin : la moitié des nappes ont un niveau inférieur ou très inférieur à la normale. Les nappes qui enregistraient des niveaux bas fin juillet sont toujours déficitaires.
  • Le remplissage des retenues du bassin est favorable pour la saison. Seules, la retenue de Salagou dans l'Hérault et le canal du centre en Bourgogne présentent des taux de remplissage faibles.
  • L'indice d'humidité des sols est proche de la saturation sur le Jura et les Alpes du Nord. A l'inverse, cet indice est faible (de 0.10 à 0.40) au sud du bassin (Drôme, Ardèche, PACA, LR).
  • Les situations d'étiage les plus critiques sont observées dans le département de l'Hérault, qui affiche un indice ONDE de 5,7. Ceci traduit des ruptures d'écoulement ou des assecs sur le tiers des stations de mesures. Tous les autres départements présentent des indices ONDE supérieurs à 7,5 ce qui traduit la bonne situation des écoulements des cours d'eau.

Les observations collectées du 24 au 29 août 2014 dans le cadre de l'observatoire national des étiages (ONDE) montre que les milieux et les espèces aquatiques ont bénéficié des débits plutôt élevés et des températures plutôt basses de cet étiage 2014. Des étiages marqués ont été constatés localement mais les seuils critiques pour les usages et les milieux ne se sont pas généralisés comme en 2012. De plus, les indices de recrutement des juvéniles de différents espèces de poissons sont corrects. Ainsi, la fin de l'été peut-être envisagée sereinement tant pour la gestion de la ressource en eau que pour les espèces et les habitats aquatiques.

Limitation des usages de l'eau - Situation au 10 septembre 2014 :

L'amélioration sensible de la situation hydrologique a permis d'assouplir ou de lever les mesures de limitation des usages de l'eau qui avaient été prises au début de l'étiage. Ainsi, au 10 septembre, 6 départements du bassin ont encore quelques de mesures de restriction en vigueur :

Au nord du bassin, 3 bassins versants (Tille amont – Ignon - Venelle / Bèze - Albanne / Norges - Tille aval) restent placés en alerte sur le département de la Côte d'Or (21).

En région Rhône-Alpes, dans le département de la Drôme (26), la zone hydrographique "sud Drôme" est placée en alerte jusqu'au 15 octobre. Le département de l'Ardèche (07) a repris des mesures d'alerte sur les bassins versants du Doux, de l'Eyrieux et de l'Ardèche depuis le 3 septembre. Le reste du département est placé en vigilance.

En région PACA, dans le département des Hautes-Alpes (05), les mesures d'alerte prises depuis le 8 juillet sur le bassin versant Eygues-Oule sont maintenues jusqu'au 30 septembre.

En région Languedoc-Roussillon, dans l'Hérault (34), les mesures prises ont aussi été assouplies depuis le 29 juillet 2014. Plusieurs bassins versants sont encore en état d'alerte jusqu'au 30 septembre. Dans l'Aude (11), certains bassins versants sont en vigilance et la nappe Astienne est en alerte depuis le 13 août 2014.

Situation au 10 septembre 2019 - Tableau de bord de suivi des arrêtés départementaux (PDF)

Les arrêtés préfectoraux de restriction des usages de l'eau sont à consulter sur le site PROPLUVIA