Les captages prioritaires

sommaire

Contexte

La dégradation des ressources en eau par les pollutions diffuses, essentiellement par les nitrates et les pesticides, affecte l’approvisionnement en eau potable. Restaurer la qualité des eaux brutes des captages est une priorité nationale pour assurer une eau potable de qualité et limiter au maximum le recours au traitement avant distribution de l’eau.

Les dispositions du SDAGE visent à préserver la ressource et à assurer sur le long terme la qualité sanitaire de l'eau destinée ou utilisée entre autres, pour l'alimentation humaine. Ceci implique :

de lutter contre les pollutions diffuses sur les aires d’alimentation des captages et sur les zones à préserver pour les besoins actuels et futurs,

de prévenir les pollutions ponctuelles et accidentelles,

de lutter contre la pollution microbiologique,

de protéger la ressource.

La démarche

La démarche « captages prioritaires » vise à obtenir une qualité des eaux brutes suffisante pour limiter ou éviter tout traitement des pollutions en nitrates et en pesticides avant la distribution de l'eau potable.

La démarche se déroule en 4 étapes :

1) Délimitation de l'AAC (Aire d'Alimentation de Captage)

2) Réalisation d'un Diagnostic Territorial Multipressions (DTMP)

3) Elaboration d'un plan d'action

4) Mise en oeuvre du plan d'action.

Quelques définitions (extrait du dictionnaire du SANDRE) :

> Un ouvrage de prélèvement désigne un ensemble de dispositifs techniques de captage, de stockage et de canalisation d'eau, provenant d'une même ressource et à destination d'un usage principal.

> Un ouvrage de prélèvement est connecté à une seule ressource en eau, par l’intermédiaire d’un ou plusieurs points de prélèvement géographiquement individualisés. Un point de prélèvement matérialise un point de connexion physique entre la ressource en eau et un dispositif technique de captage d’eau se rapportant à l’ouvrage de prélèvement en question.

> Un ouvrage de prélèvement peut donc être composé de plusieurs points de prélèvement dès lors qu’ils captent la même ressource.

> Un point de prélèvement en eau souterraine est un accès naturel (source) ou artificiel (forage, drain, puits,…) aux eaux souterraines.


vers le haut de la page