SURVEILLANCE DU DÉBITS DES COURS D'EAU

Hydrométrie des cours d’eau

Mise à disposition des données hydrométriques

Source karstique Larzac
Échelle limnimétrique à Chazey- sur-Ain dans le département de l'Ain. Crédit : Laurent Mignaux / Terra


La banque de données HYDRO stocke les mesures de hauteur d'eau (à pas de temps variable) en provenance des stations de mesure implantées sur les cours d'eau français. Elle permet de calculer sur une station donnée les débits instantanés, journaliers, mensuels à partir des valeurs de hauteur d'eau et des courbes de tarage. Cette base de données nationale fournit à tout moment les valeurs de débits avec la meilleure fiabilité en fonction de la technologie disponible et des contextes ainsi que les données descriptives des stations et les données hydrométriques correspondantes. Le Service Central d’Hydrométéorologie et d’Appui à la Prévision des Inondations (SCHAPI), service du ministère de la transition écologique, administre et gère cette banque de données nationale.
Accès à la banque nationale des données hydrologiques des cours d'eau HYDRO .

 

Un serveur dédié HYDROREEL, géré par la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes sur le bassin Rhône-Méditerranée, permet à tout public d’accéder au suivi des débits ou des hauteurs des cours d’eau, en temps réel ou quasiment réel. Ces données ne sont en revanche pas validées, il s'agit des données issues des capteurs. Il est possible de le configurer en fonction des besoins des différentes catégories d’utilisateurs : nature des informations mises à disposition (crues, étiages…) , zone géographique affichée. Les données des stations sont télétransmises en temps réel à des fréquences variant de 5 mn à 1 heure et avec un historique  de 15 jours.
Accès au serveur du bassin Rhône-Méditerranée HYDROREEL . . .

Audit du réseau hydrométrique de l’État et suites envisagées


L’audit du réseau hydrométrique de l’État mené conjointement par la direction de l’eau et de la biodiversité (DEB) et la direction générale de la prévention des risques (DGPR) du ministère de la transition écologique a permis d’élaborer le socle d’une stratégie commune relative au pilotage du réseau de l’État de suivi des débits des cours d’eau.


L’objectif de cet audit est d’accompagner l’évolution de ce réseau, d’identifier les stations de mesure pour en garantir la pérennité et répondre aux nouveaux enjeux du suivi des étiages, de la prévision des crues et la connaissance générale des débits. Il a mis en exergue des enjeux grandissants sur le suivi de l’étiage des cours d’eau dans un contexte de dérèglement climatique ou encore de connaissance des ressources en eau.


Sur le bassin Rhône-Méditerranée, ce travail a permis d’analyser le réseau actuel et d’identifier les pistes d’amélioration pour proposer un scénario d’évolution à 5 ans dans le cadre d’une étude d’optimisation du réseau hydrométrique de l’État menée en 2018-2019 (sites de mesure des hauteurs et débits des cours d’eau du bassin). La synthèse de bassin vise un réseau cible de l’État évalué à environ 634 sites.
Sur les 667 sites du réseau actuel, des actions d’évolution seront conduites sur :

          * 20 % des sites identifiés (130 sites)  : amélioration de la qualité de la mesure, déplacement, suppression de sites existants,

          * 29 sites d’intérêt local dont le transfert à des maîtres d’ouvrages locaux doit être examiné.

Par ailleurs, 24 sites de mesure sont à créer.


La mise en œuvre de ces évolutions est programmée sur la période 2021-2024 et relève des unités d’hydrométrie au sein des directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL). Celles-ci prendront l’attache des directions départementales des territoires (et de la mer) pour organiser la concertation locale avec les parties intéressées en vue des évolutions proposées.

Vignette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit : DREAL Auvergne-Rhône-Alpes

Publié le 27/04/2021