Les précipitations conséquentes des 3 derniers mois ont permis une recharge efficace des eaux superficielles mais aussi des eaux souterraines. Les déficits très importants cumulés en début d'année 2018 sur la moitié sud du bassin sont presque comblés. Ainsi, les indicateurs hydrologiques sont proches ou supérieurs aux normales saisonnières sur la moitié sud du bassin mais restent inférieurs aux normales en région Bourgogne Franche-Comté, sur le bassin versant de la Saône et les affluents du Rhône en amont de Lyon. De plus, la plupart des nappes d'eau souterraine fortement exploitées en vallée du Rhône conservent des niveaux bas, inférieurs au quinquenal ou décennal sec.

Cette situation permet d'aborder plus sereinement l'étiage estival avec la reprise des prélèvements et de l'irrigation. La situation sur les secteurs en déficit chronique de l'axe Rhône-Saône est cependant à suivre avec vigilance.

Détail de la situation hydrologique sur le bassin au 1er juin 2018