Sur la plus grande partie du bassin Rhône-Méditerranée depuis le mois de septembre 2006, le bilan des températures a été globalement doux avec pour conséquence une fonte rapide du manteau neigeux sur les massifs des Alpes et du Jura. Dans l’ensemble, les précipitations sont faibles sur une majeure partie du bassin depuis le mois de septembre. Avril 2007 a été particulièrement peu pluvieux sur l'ensemble du bassin excepté sur le Roussillon. Les précipitations efficaces depuis la reprise de l’année hydrologique au 1er septembre, période favorable à la recharge générale des ressources en eau, font apparaître un bilan excédentaire sur les deux seuls secteurs ayant bénéficié de précipitations abondantes ces derniers mois à savoir au sud-ouest du bassin dans un petit secteur des Cévennes et du Vivarais, et au nord-est du bassin, dans le secteur du massif des Vosges (Saône, Ognon), du plateau du Doubs (Doubs) et du Jura (Ain). Partout ailleurs, le bilan des précipitations efficaces est déficitaire le long du couloir rhodanien et voire très déficitaire sur l'ensemble du pourtour méditerranéen de Perpignan à Toulon.
Autre point préoccupant, le constat de la faiblesse
des précipitations neigeuses depuis le 1er septembre sur l’ensemble des Alpes ainsi que sur les sommets Est de la chaîne pyrénéenne, nettement inférieure à la moyenne à cette date sur la période 1995-2006.
Au 30 avril, le bilan de la situation n'est pas bon concernant la recharge des ressources en eau.
Seul point positif est le bon taux de remplissage des réservoirs principaux et multi-usages du bassin en PACA, Hérault, Franche-Comté, et Bourgogne. Les usages cet été devraient être pourvus comme la navigation en Bourgogne, le soutien d'étiage de l'Ardèche, l'AEP dans l'Hérault, les besoins agricoles et l'AEP de PACA. Les barrages hydroélectriques sont dans une situation satisfaisante.

Les mesures de restriction des usages de l'eau, a
u 15 mai 2007, concernent 8 départements ayant pris des mesures de vigilance sur leur territoire. Quelques bassins versants sont en alerte dans le Vaucluse, les Alpes de Haute Provence et le Var, un bassin versant est en crise sur le Sud Luberon. Les précipitations des deux premières décades de mai sur le bassin retardent d'autant le démarrage de ces mesures de restriction des usages de l'eau. Si les pluies de mai permettent un sursis sur les prélèvements des ressources en eau en particulier pour les besoins agricoles, une analyse prospective au vu des indicateurs actuels peut laisser envisager une dégradation brutale de la situation en juin si les épisodes pluvieux cessaient.

Le comité de bassin de suivi de la sécheresse se réunira le 29 mai prochain.

Consultation du bulletin complet
: Bilan de la situation hydrologique sur le bassin Rhône-méditerranée début mai 2007