L’eau est essentielle à l’activité agricole, déterminante tant pour les productions végétales que pour l’élevage. L’agriculture est consommatrice de cette ressource, par ses prélèvements dans le sol et le réseau, mais elle contribue aussi, positivement et négativement, à l’établissement ainsi qu’à la restauration de sa qualité, et enfin à la régulation du cycle de l’eau.

Or, les observations sur les quatre dernières décennies alertent sur les tensions dont l’eau fait l’objet, voire questionnent sa pérennité face à une multitude d’usages. Dans le futur, ces déséquilibres entre disponibilité et demande pourraient être exacerbés par de grands changements globaux.

 

Note : la disponibilté future de la ressource en eau en France : quelle place pour le secteur agricole ?Une note du Centre d'études et de prospectives du Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et de la Forêt analyse trois démarches récentes : Aqua 2030, Garonne 2050 et Explore 2070. Ces exercices concluent tous que les tensions vont s’exacerber à l’avenir, forçant l’agriculture à s’adapter, sous l’influence du changement climatique ainsi que des autres prélèvements d’eau.

Consulter la note "la disponibilté future de la ressource en eau en France : quelle place pour le secteur agricole ? "