En effet, la situation hydrologique, actuellement préoccupante, deviendra très inquiétante sur l'ensemble du bassin pour l'étiage 2005 si les précipitations de mars et d'avril ne viennent pas recharger les réserves en eau avant que la hausse des températures ne se fasse sentir.
La moitié sud du bassin, le sud de la Drôme et de l'Ardèche jusqu'au littoral méditerranéen, à l'exception des Pyrénées–Orientales, de l'Aude et des Alpes-Maritimes, sont les régions les plus touchées par le déficit hydrique.

Les services concernés, les gestionnaires des aménagements hydrauliques, les grands utilisateurs d'eau sont en veille.

Vous pouvez consulter :
- les deux bulletins de situation hydrologique couvrant la période allant de la fin octobre à la fin février,
- le
bilan de la situation établi en ce début mars pour le comité national sécheresse du 15 mars,
- le
communiqué de presse conjoint des ministères de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche et de la ruralité
et de l’écologie et du développement durable